Encore les élections !

Les 6 et 13 décembre prochains les Français sont appelés aux urnes pour élire les nouveaux conseils régionaux et, indirectement, les nouveaux présidents de région.

Première remarque : les régions métropolitaines qui lors du dernier vote étaient au nombre de 22 sont désormais réduites à 13 pour mieux, sans doute, les transformer en Länder d’un FRANCKREICH fédéral plus convenable que la République Française Une et Indivisible …

Sur ce sujet épineux, qui consiste à re- et sur-dimensionner les régions, les citoyens n’ont pas été consultés ; quelques petits sondages d’opinion par-ci par-là pour savoir quel nom ils souhaitaient voit arborer par leurs régions dilatées … Mais aucun referendum qui aurait pu faire savoir que les citoyens français n’avaient que faire d’un état fédéral. Car les Français sont jacobins et ce, même avant la Révolution de 1789 : c’est d’ailleurs pour ça, entre autres, qu’ils l’ont faite !

Deuxième remarque : les sondages agitent devant les partis traditionnels de gauche et de droite le drapeau bleu marine de Madame LA PEN qui pourrait gagner en PACA et en ex-NORD-PAS-DE-CALAIS. Ces sondages sont construits sur les résultats électoraux d’il y a six ans, lors des dernières élections régionales … Depuis l’eau a coulé sous les ponts.

Et même le sang…

Entre 46 et 47 % d’électeurs seulement iraient voter ? Bien sûr que non. Le « parti » des abstentionnistes va sortir du bois. Avec quelques 4 ou 5 points de participation supplémentaires, le drapeau bleu marine fera triste mine devant le drapeau tricolore, celui de la nation républicaine.

Troisième remarque : car ce que les réactions au lendemain des meurtres de janvier et de novembre ont clairement manifesté, c’est que la foule des citoyens, y compris ceux qui depuis mai 2005 ont compris quelle manipulation cynique la caste politique avait exercé sur le suffrage universel, va s’en ressaisir. Les abstentionnistes ne sont pas lepénistes, même si la fifille à son papa peut encore en avoir convaincu quelques-uns. Ce sont surtout des républicains déçus par des dirigeants qui jonglent avec les principes, les valeurs et les symboles de la République dont ils se moquent en fait éperdument.

Le 6 et le 13 décembre, les citoyens français reprendront le chemin des isoloirs non qu’ils se passionnent pour des régions qui ressemblent aux provinces d’Ancien Régime ; mais pour montrer qu’ils sont, n’en déplaise aux partis politiques qui prétendent les manipuler, eux, de vrais républicains ; pour montrer que comme leurs pères d’il y a plus de deux cents ans, ils sont de taille à reprendre leur destin en main, dès le lendemain des élections s’il le faut.

Le peuple n’est jamais frivole quoique en disent certains, surtout quand il s’agit de son avenir et de celui de ses enfants.

Vive la République, vive la France, vive le Peuple souverain !

Arsa arsa2.png